Environnement : Laurent Ballesta, un exploit pour découvrir les fonds marins

FRANCE 3

Quatre plongeurs ont vécu 28 jours dans un caisson en mer méditerranée à 120 mètres de profondeur. Objectif : ramener des données sur les espèces vivantes. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils sont enfin à l'air libre. Après 28 jours sous la mer, Laurent Ballesta et ses trois coéquipiers ont émergé de la mer méditerranée. Ils ont passé 28 jours à 123 mètres de profondeur. C'est un véritable exploit. "J'ai vu une mer sublime. Mais je sais bien que, juste à côté, il y a avait des choses affreuses aussi. Il y avait des sites abîmés par du matériel de pêche abandonné, par de la pollution plastique et de la pollution chimique, par des nuisances sonores", explique Laurent Ballesta, plongeur et biologiste marin.

Une exploration hors norme

Les quatre hommes ont pu explorer longuement les fonds marins. Ils ont rencontré des espèces venues du fond des âges. Ils ont aussi pu recueillir de l'ADN sur des espèces plus connues. Leur mission est de vérifier si le réchauffement climatique a une incidence sur les animaux vivants. À 120 mètres sous la surface, l'exploration a un coût : même la voix est déformée par la pression. Pour pouvoir explorer les profondeurs entre Marseille (Bouches-du-Rhône) et Monaco, ces scientifiques ont utilisé la technique de la plongée à saturation. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne