Découverte : les trésors de l'Aiguillon

France 3

La Réserve naturelle de la Baie de l'Aiguillon (Vendée) protège depuis plus de cinquante ans un immense espace naturel.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Champagné-les-Marais (Vendée), dans la Baie de l'Aiguillon, on peut voir des champs de céréales en culture intensive et de l'autre des prés-salés. C'est le royaume des oiseaux et des plantes aquatiques, préservé des appétits humains et agricoles. Si les agriculteurs avaient conquis ces prés-salés, l'équilibre fragile se serait reconstitué, un peu plus loin, mais cela aurait pris plusieurs dizaines d'années. Les vieux prés-salés ont un rôle très important pour certaines espèces, en termes d'équilibre, explique Frédéric Corre, le conservateur de la Réserve naturelle nationale de la Baie de l'Aiguillon. 

Un endroit indispensable pour la protection des oiseaux 

La Baie abrite 11 000 hectares de prés-salés qui se prolongent avec l'une des premières vasières de la façade atlantique. Cette dernière est le premier site français d'hivernage des oiseaux. "Il y a entre 80 000 et 100 000 oiseaux d'eau au mois de janvier", poursuit Frédéric Corre. Avec le réchauffement climatique et l'absence d'une protection internationale à l'échelle des espèces, les parcs naturels ne pourront pas sauver à eux seuls la biodiversité

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne