Comment préserver la biodiversité ? Suivez la présentation du plan du gouvernement contre le déclin des espèces

Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, visite une plateforme multimodale à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le 16 avril 2018.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, visite une plateforme multimodale à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), le 16 avril 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Les mesures seront détaillées par Edouard Philippe depuis le Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. 

Objectif : sauver notre biodiversité qui "se meurt en silence". Près de deux mois après l'appel de Nicolas Hulot à Marseille (Bouches-du-Rhône), le gouvernement présente, mercredi 4 juillet, depuis le Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, son plan destiné à endiguer une biodiversité en perdition. Les mesures seront détaillées par le Premier ministre Edouard Philippe, entouré de plusieurs ministres, dans une allocution que vous pouvez regarder sur notre site franceinfo.fr.

Un plan de 90 mesures. Abeilles décimées, campagnes vidées de leurs oiseaux, insectes volatilisés... le constat d'un déclin accéléré est sans appel. Pour tenter de prévenir une disparition programmée, le gouvernement s'apprête à dévoiler 90 mesures, plus incitatives que contraignantes. 

Haro sur les pesticides et objectif zéro plastique. Selon le Parisien, "les collectivités devront publier les quantités de pesticides utilisés sur leur territoire"Afin de protéger les océans, le plan prévoit aussi de "supprimer progressivement 12 produits en plastique à usage unique retrouvés le plus fréquemment sur les plages", comme les pailles ou les touillettes. Le plan prévoit aussi un plan national d'actions pour la protection des cétacés ou encore un "Shazam" des plantes pour rapprocher les citoyens de la nature, ajoute le quotidien.

Un plan suffisant ? La biodiversité n'en est pas à sa première tentative de sauvetage : il y a eu la stratégie nationale 2011-2020 avec ses vingt objectifs, les conférences environnementales des années Hollande, la loi pour la reconquête de la biodiversioté de 2016... Et, en parallèle, le processus de négociations et engagement au niveau international. Pourtant, le mouvement s'accélère. 

Vous êtes à nouveau en ligne