Bretagne : une route fermée cet hiver pour laisser traverser les amphibiens

France 3

Le Conseil départemental des Côtes-d’Armor a décidé de fermer entre décembre et mars une portion de la départementale 28, et ce afin de favoriser la reproduction de plusieurs espèces d'amphibiens.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Fermer une route pour préserver la biodiversité. C'est l'initiative originale qui a été prise à Lamballe, dans les Côtes-d'Armor, où un tronçon de route départementale va être fermé jusqu'en mars 2020 pour permettre à 11 espèces d'amphibiens menacées d'extinction de s'accoupler en toute quiétude. Chaque année, cette route est, sur une portion de 800 mètres, l'une des plus meurtrières de Bretagne.

Chaque amphibien peut trouver un lieu de reproduction

Des grenouilles ou des tritons, pour se reproduire, traversent la départementale 28 à la recherche de mares, mais l'histoire vire souvent au drame. "Comme il y a 400 mares sur le site, elles sont de différentes profondeurs, différents ensoleillements (...) Donc chaque amphibien peut retrouver les caractéristiques de son lieu de reproduction", explique Rozenn Guillard, technicienne biodiversité à Lamballe Terre et mer. Depuis plusieurs années, des bénévoles essayaient déjà d'aider tant bien que mal les espèces à traverser. Jusqu'à ce que le Conseil départemental donne un précieux coup de main.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne