Avec environ 530 loups estimés en France, le seuil de viabilité de l'espèce est dépassé

La Maison des loups, le 11 décembre 2017, à Orlu (Ariège).
La Maison des loups, le 11 décembre 2017, à Orlu (Ariège). (BRIGITTE MERLE / PHOTONONSTOP / AFP)

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage a recensé une centaine de loups supplémentaires dans l'Hexagone en une année.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le loup se porte bien en France. Le "seuil de viabilité démographique" de la population de loups, fixé à 500, est désormais dépassé, annonce un communiqué de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Avec un nombre estimé à 530 adultes en France, soit 100 de plus qu'il y a un an, les meutes ont continué leur progression.

L'ONCFS s'appuie sur un réseau de 4 000 observateurs pour effectuer ce suivi de la population. "La croissance de la population de loup s'effectue essentiellement (en effectif) par une densification de l'arc alpin", précise l'organisme. Il ajoute que le loup a colonisé de nouveaux territoires, notamment dans les Pyrénées-Atlantiques, dans la zone Aube-Yonne et dans certains nouveaux lieux du Massif central.

Le plan loup adopté en 2018 prévoyait que ce seuil ne serait atteint qu'en 2023. Mais son dépassement dès maintenant va permettre de mettre en place de nouvelles mesures déjà présentées par le gouvernement, comme le relèvement du pourcentage de loups pouvant être tués.

Vous êtes à nouveau en ligne