VIDEO. Tarn : les opposants déterminés à poursuivre leur action

France 3

Les premières déclarations du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve n’ont pas suffi à rassurer et apaiser les esprits. Amélie Poisson de France 3 Midi-Pyrénées s’est rendue à Gaillac.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La mort du jeune militant Rémi Fraisse a mis sens dessus-dessous la ville de Gaillac où les tensions sont toujours très vives. A quelques kilomètres du barrage contesté de Sivens, où ont eu lieu les manifestations d’opposants au projet le weekend du 25 et 26 octobre, des voitures se sont faites fouillées et plusieurs rassemblements se sont tenus. "L’un d’eux était encore en cours à 19h40 le 28 octobre 2014" rapporte Amélie Poisson, la journaliste de France 3 Midi-Pyrénées présente à Gaillac.

Déterminés à poursuivre la mobilisation

Dans le centre-ville, les opposants au barrage de Sivens font face aux habitants de Gaillac. Ceux-ci se sont dits extrêmement tristes après la mort du jeune militant écologiste, touché par une grenade. Ils ont aussi confessé ne pas être surpris par l’annonce d’une bavure policière, responsable du décès du jeune homme. Et restent déterminés à poursuivre leur action et leur mobilisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne