VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : la classe politique monte au créneau

France 3

Le groupe Europe Ecologie Les Verts attendait de pied ferme que le gouvernement prenne la parole. En marge d’une visite officielle ce mardi 28 octobre, François Hollande est revenu sur la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour tenter de couper court à la polémique lancée par Cécile Duflot, le président de la République est sorti de sa réserve suite à la mort de Rémi Fraisse, sur le site du barrage de Sivens. "Compassion à l’égard d’une famille éprouvée. Vérité, c’est le devoir que l’on doit donner à tous ceux qui veulent comprendre et notamment la famille. Et enfin, responsabilité de tous les acteurs publics pour qu’il puisse y avoir une compréhension" a déclaré au micro de France 3 François Hollande.

Cécile Duflot était montée au créneau pour dénoncer le silence du gouvernement. "Je pense qu’on est face à une situation qui est absolument intolérable et qui va finir par être une tache indélébile sur l’action de ce gouvernement" avait déclaré la députée EELV.

"On ne construit pas un barrage sur un cadavre"

Le député écologiste Noël Mamère a appelé ce mardi 28 octobre à "la responsabilité" de François Hollande et Manuel Valls pour qu'ils stoppent la construction du barrage de Sivens car "on ne construit pas un barrage sur un cadavre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne