VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : "Il fallait peut-être réagir un peu plus vite", juge François Lamy

ITELE

Le député PS de l'Essonne, invité d'i-Télé vendredi, a estimé que la montée des violences à Sivens était passée "à côté des radars" du gouvernement.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La mort de Rémi Fraisse continue d'agiter la classe politique. Le député PS François Lamy s'est dit "un peu surpris" du manque de réaction du couple exécutif après le décès du militant sur le site du barrage contesté de Sivens. "Il y a eu un mort, et c'est à la fois quelque chose d'attristant et de grave, a estimé ce proche de Martine Aubry, invité d'i-Télé, vendredi 31 octobre. Donc je pense qu'il fallait peut-être réagir un peu plus vite, avec des mots assez simples pour témoigner de la compassion vis-à-vis de ce drame." La montée de la violence à Sivens serait selon lui passée "à côté des radars de l'exécutif".

"Il faut suspendre le projet"

 

Le député de l'Essonne a aussi appelé la gauche à se rappeler de ce qu'elle est. "Je suis pour qu'il y ait de l'ordre, que l'on ne cède pas à la violence, mais, en même temps, je pense qu'il faut se rappeler que le maintien de l'ordre sous un gouvernement de gauche, ce n'est pas tout à fait la même chose que sous un gouvernement de droite", a conclu François Lamy, qui a jugé qu'il fallait suspendre le projet de barrage à Sivens.

Vous êtes à nouveau en ligne