Mort de Rémi Fraisse : "Je retirerai ma plainte" si Jean-Luc Mélenchon s'excuse, affirme Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve, invité de Léa Salamé ce mardi 30 mai 2017.
Bernard Cazeneuve, invité de Léa Salamé ce mardi 30 mai 2017. (France Inter)

Invité de France Inter, mardi, l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve a déclaré retirer sa plainte contre Jean-Luc Mélenchon, s'"il dit dans les jours qui viennent : 'je présente mes excuses'".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve a confirmé son intention de porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon, sur France Inter mardi 30 mai, car "je n’ai aucune raison d’accepter que le débat public s’abaisse en invectives, en insultes, en contre-vérités, et en manipulations".

Bernard Cazeneuve en a profité pour appeler l'ancien candidat à la présidentielle de la "France insoumise" à revenir sur ses propos. "Si bien entendu, il dit dans les jours qui viennent, 'je présente mes excuses' je retirerai ma plainte". L'ancien Premier ministre l'a affirmé : "Je n’ai pas de raisons d’entretenir des polémiques. Ce n’est pas mon tempérament, je n’aime pas l’invective".

L'absence de consigne de vote à l'origine de la brouille

Mercredi 24 mai, Jean-Luc Mélenchon a fustigé Bernard Cazeneuve, qu'il a qualifié de "bedeau du capital et du gouvernement". Il entendait ainsi critiquer son choix de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour de la présidentielle. "Ce type ose la ramener avec son costume de bedeau. Oui le bedeau du capital et de ce gouvernement ! Qui est-ce qui a tué Rémi Fraisse sauf erreur ? C'est pas moi, non ? Pourtant c'est à moi que cet homme ose venir dire, ce génie, que je n'ai pas su prendre mes distances avec le Front national", a déclaré l'ancien candidat à la présidentielle.

Bernard Cazeneuve a tenu à revenir sur ses propos mardi matin sur France Inter. "Moi je n’ai pas été dans l’invective, j’ai dit la vérité. Si vous avez une déclaration de Mélenchon qui dit 'pour éviter l’extrême droite votez Emmanuel Macron' il faut me la présenter". L'ancien Premier ministre l'a précisé : "Je ne suis d’ailleurs pas le seul à m’être exprimé ainsi, il y a beaucoup de responsables de droite et de gauche qui ont pointé cette absence de positionnement, mais je suis le seul à avoir fait l’objet de cette haine".

Vous êtes à nouveau en ligne