Barrage de Sivens : le militaire, auteur du tir de grenade placé en qualité de témoin assisté

FRANCE 2

Il était convoqué ce jeudi matin au tribunal de Toulouse par les juges d'instruction. Le récit avec France 2.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un an et demi après la mort de Rémi Fraisse, un jeune militant écologiste du barrage de Sivens (Tarn). Le gendarme, auteur du tir de Grenade qui a conduit à sa mort était entendu pour la première fois au tribunal de Toulouse. A l'issue de cette convocation, il n'a pas été mis en examen, mais placé sous le statut de témoin assisté.

Qui a donné l'ordre ?

Le 26 octobre 2014, journée d'affrontement entre les forces de l'ordre et des militants sur le site du barrage de Sivens. Dans la nuit, à 1h40 du matin, Rémi Fraisse est tué par une grenade offensive lancée par un gendarme. La famille du jeune militant écologiste espérait sa mise en examen, mais son avocate se veut combative malgré tout. "On aimerait bien entendu que les différents commandements et que d'autres gendarmes soient entendus, qu'on remonte la chaine des commandements et qu'on comprenne pourquoi cet ordre a été donné", explique Me Claire Dujardin. En janvier 2015, le gendarme avait été blanchi par l'enquête interne de la gendarmerie qui estimait dans son rapport que les avertissements préalables au lancer de la grenade avaient été effectués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne