Barrage de Sivens : Carcenac préconise "une suspension des travaux"

(Le chantier du barrage de Sivens dans le Tarn © Maxppp)

Dans un entretien accordé au Monde, Thierry Carcenac, le président du conseil général du Tarn annonce également qu’il va laisser "un temps de latence" avant la reprise des travaux du barrage de Sivens. Sur LCP, il préconise une "suspension des travaux".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Est-ce l’annonce de la fin des travaux du barrage de Sivens à demi-mot ? Ce mardi, Thierry Carcenac, le président du conseil général du Tarn, a déclaré sur la chaîne LCP, qu'il préconisait "de rouvrir un débat et pendant ce temps de suspendre les travaux ".

Le Monde publie également une interview de Thierry Carcenac. A la question de savoir si les travaux du barrage contesté de Sivens, où est mort Rémi Fraisse, allaient reprendre, il répond : "Après ce qui s'est passé ce week-end nous allons laisser un temps de latence ". Pour Thierry Carcenac, il faut attendre de revoir les "modalités de financement ", car le barrage est payé à 80 % par l'Agence de l'eau et par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader). "J'attends donc de voir si les financements seront maintenus en l'état ", prévient-il.

A LIRE AUSSI ►►► Le très critique rapport sur le projet de barrage de Sivens

"Je préconise de rouvrir un débat et pendant ce temps de suspendre les travaux" du barrage de Sivens (Thierry Carcenac, le président du conseil général du Tarn)
--'--
--'--

Suspension des travaux dès vendredi ?

Interrogé par France Info, le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé, explique qu’il y aura sans doute re-discussion du projet. "Le président Carsena m’a indiqué qu'il n'y aurait pas de travaux cette semaine, que ces travaux étaient suspendus et qu’il proposerait à l’Assemblée départementale du Conseil général du Tarn que les travaux soient suspendus sine die " vendredi.

Jean-Vincent Placé a discuté avec le président Thierry Carcenac sur une possible suspension de travaux dès vendredi
--'--
--'--

Sur France Info, Gérard Onesta, a confié qu’il était "entre colère et soulagement ". Le vice-président écologiste du Conseil régional de Midi-Pyrénées, opposant à ce projet, poursuit : "Il a fallu la mort d’un gamin pour que monsieur Carcenac comprenne qu’on ne passe pas en force. Il nous dit maintenant qu’il va suspendre les travaux jusqu’à ce que le débat reprenne. Le débat ne va pas reprendre, il va commencer ". 

"Le débat [sur le barrage de Sivens] ne va pas reprendre. Il va commencer" Gérard Onesta, vice-président écologiste du Conseil régional de Midi-Pyrénées
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne