Baie de Somme : 80% de poissons en moins

FRANCE 2

L'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer révèle dans une étude que le nombre de poissons a diminué de 80% en baie de Somme en vingt-cinq ans. Certaines espèces sont plus particulièrement touchées.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En baie de Somme, les filets des pêcheurs remontent de plus en plus légers. De Fort-Mahon au nord au Tréport au sud, l'abondance de poissons diminue chaque année selon une étude récente de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer. Leur densité a chuté de 80% en moins de trente ans. Ils étaient 200 000 par km2 en 1987 et seulement 40 000 en 2012. Parmi les espèces les plus touchées, le sprat, une sorte d'anchois, la limande ou encore le hareng. Tous ces poissons ont une croissance rapide et sont très sensibles et vulnérables aux variations de l'environnement.

L'augmentation de la température de l'eau

Les chercheurs ont justement noté un changement brutal : la température de l'eau. Elle augmente régulièrement en baie de Somme de 0,3°C par décennie. Dans le même temps, la densité de poisson est, elle, en forte baisse. Pour certains spécialistes comme Stéphane Henard, responsable aquariologie de Nausicaa à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), il n'y a aucun doute, les deux phénomènes sont connectés. La pêche et les prédateurs naturels comme les phoques ne seraient pas en cause. L'étude est inquiétante, car la baie de Somme est la deuxième zone de reproduction la plus importante de la Manche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne