Automne : gare à l'intoxication aux champignons

France 3

Les centres antipoison ont enregistré une nette augmentation du nombre d'intoxications aux champignons. Des spécialistes organisent des sorties pédagogiques en forêt pour apprendre à reconnaître les espèces.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans les Pyrénées-Orientales, des cueilleurs sont venus dénicher des champignons. Sous la houlette de la société mycologique du Béarn, une vingtaine de personnes se sont déployées dans le bois avec un objectif : apprendre à identifier les champignons. Les apprentis cueilleurs sont priés de ramasser tout ce qu'il leur passe sous la main, mais avec méthode. "J'aime bien chercher des champignons. En plus, ils expliquent si c'est comestible ou pas", témoigne un jeune cueilleur. De multiples variétés présentes, qu'il faut apprendre à reconnaître, grâce à la vue, l'odorat et même le goût. Il est important de bien les identifier pour éviter les accidents.

"Les confusions sont courantes"

"Des comestibles, il y en a beaucoup, mais ils n'ont pas forcément un grand intérêt culinaire. Des toxiques et des mortels, il y en a peu, mais les confusions sont courantes", explique Yves Cestac, président de la société mycologique du Béarn. L'association propose des sorties de ce type tous les 15 jours, afin d'aborder l'autonome avec sérénité.

Vous êtes à nouveau en ligne