Environnement : un village écologique sans toucher au budget des habitants

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", la défense de l'environnement est régulièrement opposée à la défense du pouvoir d'achat. Pourtant l'un peut aller avec l'autre, comme le prouve l'exemple très concret de Loos-en-Gohelle dans le Pas-de-Calais.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Environnement et pouvoir d'achat ne sont pas forcément opposés. À Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais, on touche au chauffage, un budget lourd dans le porte-monnaie des ménages. Dominique Da Silva, retraitée, habite dans un logement appelé "écoconçu". Pour se chauffer, elle paye moins de 150 euros par an, soit une facture divisée par 10 par rapport à son ancien logement. Dans son appartement "ni radiateur, ni tuyau d'arrivage, même pas de chauffe-eau". Le seul chauffage : un thermostat, une ventilation et une bouche d'aération.

Bientôt des panneaux solaires pour l'électricité

Ce système de chauffage fonctionne grâce à une pompe à chaleur collective dans l'immeuble, assortie d'une isolation thermique performante et d'un triple vitrage aux fenêtres. Aucun frais pour les habitants, la ville s'est appuyée sur les bailleurs sociaux. Et Loos-en-Gohelle veut aller encore plus loin. La commune souhaite subvenir totalement aux besoins des habitants en électricité d'ici 2050 grâce aux panneaux solaires. Loos-en-Gohelle est devenue ville-pilote du développement durable, sans toucher au porte-monnaie du contribuable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne