Action choc de Greenpeace devant le ministère

Greenpeace a déversé mardi matin plusieurs tonnes de charbon devant le ministère de l'Ecologie à Paris

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Greenpeace a déversé mardi matin plusieurs tonnes de charbon devant le ministère de l'Ecologie à ParisGreenpeace a déversé mardi matin plusieurs tonnes de charbon devant le ministère de l'Ecologie à Paris

Ils protestent contre le projet d'implantation d'un terminal charbonnier à Cherbourg.

Dénonçant les "discours incantatoires" du chef de l'Etat et du ministre de l'Ecologie, MM.Sarkozy et Borloo, sur l'environnement, Greenpeace juge ce projet "en incohérence totale avec les ambitions françaises" en matière de lutte contre le changement climatique.

Une quinzaine de militants de l'organisation écologiste, portant combinaisons, casques et masques, ont participé à cette opération, déployant des banderoles: "Non au terminal charbonnier" ou "Sauvez le climat". Ils ont été embarqués dans le calme dans des véhicules de la police à la mi-journée.

Selon Greenpeace, ce projet, qui doit faire prochainement l'objet d'une nouvelle enquête publique, devrait voir transiter jusqu'à 4 millions de tonnes de charbon par an en provenance de Colombie et à destination des centrales à charbon britanniques.

L'ONG demande à M. Borloo de se prononcer "dès maintenant" contre ce terminal: "Le gouvernement français ne peut pas valider un tel projet et - pour créer quelques dizaines d'emplois et réanimer le port de Cherbourg - faire entrer la France dans une nouvelle 'ère du charbon'", a estimé Emilie Johann, chargée de campagne climat pour Greenpeace.

Vous êtes à nouveau en ligne