En appel aux USA : le chimpanzé Tommy est-il une personne?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'année dernière, un tribunal américain a rejeté la requête d'une association qui réclame que les chimpanzés soient reconnus "légalement comme des personnes". En appel, "Non Human Rights Project" a plaidé la cause de Tommy.

 Pour l'association de défense des animaux "Non Human Rights Project" la science, le droit et l'histoire ont prouvé que les chimpanzés sont autonomes, qu'ils ont une conscience d'eux mêmes et ressentent de l'empathie, autant de caractéristiques qui "établissent l'état de personne". Ils devraient donc avoir non pas des "droits humains" mais des "droits de chimpanzés, à commencer par leur liberté de mouvement".

Et c'est le cas de Tommy qui a été plaidé à Albany, ce mercredi pendant 22 minutes. Selon cette association, ce chimpanzé vit dans une petite cage en ciment, dans un abri sombre. Et "il est incapable de faire des choses qui sont naturelles pour un chimpanzé. Il ne peut pas construire un nid, socialiser avec d'autres de son espèce, ou rechercher de la nourriture."

"Non Human Rights Project" défend aussi les droits de Kiko, Hercules et Leo. Et plus largement ceux de tous les chimpanzés en captivité." La décision est attendue dans "4 à 6 semaines". 

Vous êtes à nouveau en ligne