Biélorussie : "Une opacité pèse sur le scrutin"

Olga Belova, docteure en sciences politiques, et maîtresse de conférences du département d'études slaves de l'Université Bordeaux-Montaigne est invitée du 23h de franceinfo pour revenir sur l'élection présidentielle biélorusse.

Peut-on dire qu'Alexandre Loukachenko, réélu pour la sixième fois, a volé cette élection ? "On peut le dire oui dans le sens où les résultats officiels, qui donnent Loukachenko vainqueur avec 80 % des voix, sont très peu crédibles. Beaucoup d'autres facteurs indiquent que Loukachenko n'a pas réussi à avoir les 20 ou 30 % qui seraient son score réel. Les sondages effectués et les informations dévoilées avant par l'opposition donnaient Svetlana Tikhanovskaïa comme gagnante. Dans tous les cas, l'opacité qui pèse sur ce scrutin joue en défaveur de Loukachenkop", estime Olga Belova.

Un aveu de défaite ?

La France réclame que les résultats soient rendus publics de manière transparente. Un vœu pieux ? "Le fait de rendre publique ces résultats sera un aveu de la défaite de Loukachenko. On peut se douter qu'il souhaite retenir son pouvoir par tous les moyens possibles. Tous les appels vont rester sans réaction de la part des autorités biélorusses qui vont défendre les résultats officiels", explique la docteure en sciences politiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne