Egypte : nouvelles violences à Port-Saïd, un policier tué

(Mohamed Abd el Ghany Reuters)

Un policier a été tué, et un officier de l'armée blessé dimanche dans la ville de Port-Saïd en Egypte, en marge d'affrontements entre forces de l'ordre et habitants. Depuis plusieurs semaines, la contestation ne se calme pas dans cette ville du Nord-Est du pays, en réaction à la condamnation à mort en janvier de 21 supporters de football impliqués dans des violences en 2012.

La violence est désormais quotidienne dans la ville de Port-Saïd. Dimanche, à nouveau, plusieurs centaines de manifestants ont affronté les forces de l'ordre. Le bilan est lourd : un policier tué et un officier supérieur de l'armée blessé, tous deux touchés par des balles tirées devant le gouvernorat de la ville. Parmi les manifestants, on compte 253 blessés selon un bilan du ministère de la Santé.

Détonateur de cette violence ce dimanche, le déplacement de 39 prisonniers attendant un jugement, à l'extérieur de la ville. L'affaire qui met le feu aux poudres en ville est toujours la même. En février 2012, 74 personnes avaient été tuées en marge d'un match de football à Port-Saïd. En janvier dernier, 21 supporters de l'équipe locale, pour la plupart, avaient été condamnés à la peine capitale. Beaucoup y voient la main du régime, dans une ville qui a depuis longtemps le sentiment d'être marginalisée.

Samedi déjà, des habitants de Port-Saïd avaient mis le feu à un poste de police, empêchant les pompiers d'intervenir.

Vous êtes à nouveau en ligne