Egypte : fausses bombes dans le métro, assaut anti-islamistes

(Amr Dalsh Reuters)

L'armée et la police ont pris d'assaut ce jeudi un bastion islamiste dans un quartier à la périphérie du Caire. Dans le même temps, l'agence officielle de presse Sana annonce que deux bombes ont été découvertes et désamorcées dans le métro de la capitale égyptienne. Des bombes qui se sont révélées "fausses" selon le ministre de l'Intérieur.

En début de semaine,
l'armée égyptienne a pris le contrôle de Delga, une ville du centre de l'Egypte tenue depuis un mois par les partisans de Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet.

Ce jeudi matin, c'est le village
de Kerdassa près du Caire qui a été la cible de l'armée et de la police. "Il
y a des échanges de tirs entre les forces de sécurité et les terroristes qui
avaient pris le contrôle du village
" inqidue un responsablede la sécurité. L'agence
officielle Mena précise qu'un haut gradé de la police a été
tué dans cette opération qui visait "à nettoyer le village des éléments terroristes."

Le réseau ferré en cours d'inspection

* Presque dans le même temps, les autorités égyptiennes ont stoppé le 
trafic sur plusieurs lignes du métro du Caire. Deux "bombes" avaient été  découverte sur les rails d'une station du sud de la capitale. Des bombes qui n'ont pas explosé. Et pour cause, elles étaient "fausses" selon le ministre de l'Intérieur : ce n'était que des "
sacs de ciment desquels sortaient des fils électriques, destinés à faire croire qu'il s'agissait de bombes. Ils ne contenaient en fait aucun agent explosif".*

L'ensemble du réseau ferré est en cours d'inspection.

Vous êtes à nouveau en ligne