Ebola : les soignants menacent de se mettre en grève au Liberia

(Un infirmier libérien procède à la désinfection des bottes des personnels soignants à l'extérieur d'un centre de traitement d'Ebola, à Monrovia © Maxppp)

Alors que l’épidémie d’Ebola a fait plus de 4.000 morts dans le monde, dont plus de la moitié au Liberia, les personnels de santé locaux menacent de cesser le travail à partir de ce lundi s’ils n’obtiennent pas des primes de risque.

A profession à risques, primes de risque. C'est ce que revendique aujourd'hui le syndicat des personnels de santé du Liberia, brandissant la menace d’une grève. Dans ce pays, le plus touché par l'épidémie d'Ebola, 201 soignants ont été contaminés par le virus de la fièvre hémorragique et 95 en sont morts selon l'OMS.

Pour Joseph Tamba, président du syndicat, le gouvernement ne peut plus continuer à faire la sourde oreille. "Nous avons ralenti nos activités parce que le gouvernement refuse de satisfaire nos revendications", a-t-il déclaré, menaçant d'une "grève nationale dans tous les hôpitaux et centres de soins, y compris les centres de traitement d'Ebola " à partir de ce lundi.

Les autorités réfutent cette crise de confiance. "Il n'y a pas de protestation, tout se passe bien avec les personnels de santé et les patients sont bien soignés ", assure le porte-parole du gouvernement, Isaac Jackson, sans que la presse ne soit autorisée à aller vérifier sur le terrain. 

►►► A LIRE AUSSI Ebola : l'impossible maîtrise du virus au Liberia