Deux morts en Casamance

Un hôtel déserté par le tourisme en raison des troubles politiques à Cap Skiring dans l\'ouest de la Casamance (17-5-09)
Un hôtel déserté par le tourisme en raison des troubles politiques à Cap Skiring dans l'ouest de la Casamance (17-5-09) (© AFP PHOTO/GEORGES GOBET)

Deux personnes ont été tuées lors d'attaques lancées contre un bus par des séparatistes présumés en Casamance

Deux personnes ont été tuées lors d'attaques lancées contre un bus par des séparatistes présumés en CasamanceDeux personnes ont été tuées lors d'attaques lancées contre un bus par des séparatistes présumés en Casamance

Deux autres personnes ont été blessées, ont annoncé les autorités.

Ces attaques ont eu lieu mardi soir, quelques heures après le pilonnage de l'université de Ziguinchor et des accrochages, ce week-end, entre les forces de l'ordre et des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) aux abords du chef-lieu de la province.

L'attaque s'est produite non loin de la localité de Djignaky, à 50 km à l'est de Ziguinchor.

"La situation est en train de se dégrader ici", reconnaît une source proche des services de sécurité, précisant que le tir d'un obus lors de la première attaque contre le campus n'avait fait aucun blessé.

Le MFDC, qui se bat épisodiquement depuis plus de deux décennies pour l'indépendance de la Casamance, reproche au gouvernement central de Dakar de négliger cette région, ancienne destination touristique et grenier à céréales du pays.