Deux Français ont été enlevés avec d'autres étrangers sur une plateforme pétrolière au large de Lagos

Une plateforme pétrolière dans le delta du Niger, au large du Nigeria
Une plateforme pétrolière dans le delta du Niger, au large du Nigeria (AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI)

Selon un nouveau bilan de l'Afren, l'entreprise qui gère cette plateforme, il y a sept otages et non cinq comme annoncé lundi : 2 Français, 2 Américains, 1 Canadien et 2 Indonésiens.Les rebelles du Mend (Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger) ont revendiqué l'attaque de la plateforme pétrolière au large du Nigeria.

Selon un nouveau bilan de l'Afren, l'entreprise qui gère cette plateforme, il y a sept otages et non cinq comme annoncé lundi : 2 Français, 2 Américains, 1 Canadien et 2 Indonésiens.

Les rebelles du Mend (Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger) ont revendiqué l'attaque de la plateforme pétrolière au large du Nigeria.

"Tous les expatriés enlevés sont bien portants, sous notre garde", a déclaré le Mend dans un communiqué adressé par courriel à la compagnie de prospection Afren.

"Une faille dans la sécurité s'est produite sur le site High Island VII (...) deux membres d'équipage (qui ne font pas partie des otages, ndlr) sont maintenant dans un état stable après avoir été blessés aux jambes et ont été évacués par hélicoptère dans une clinique" locale, indiquait lundi la compagnie dans un communiqué, décrivant l'attaque par les rebelles dans la nuit de dimanche à lundi et annonçant dans un premier temps la prise de cinq otages, dont deux Français.

L'une des sources sécuritaires a indiqué qu'un membre d'équipage avait reçu une balle dans la jambe après avoir tenté de résister aux assaillants.

La plateforme attaquée est située dans le champ pétrolifère Okoro, à 12 kilomètres des côtes de l'Etat méridional d'Akwa Ibom. Cet Etat se trouve dans la région instable du delta du Niger, coeur de la production pétrolière du pays.

Les enlèvements sont fréquents dans le delta du Niger, où opèrent de nombreux gangs criminels ainsi que des groupes de militants affirmant lutter au nom d'une plus juste répartition de la manne pétrolière.