Deux colis piégés se sont enflammés jeudi dans des bâtiments publics du Maryland , au nord de Washington

Des policiers devant un bâtiment du Maryland évacué
Des policiers devant un bâtiment du Maryland évacué (AFP)

Une enveloppe arrivée par la poste dans un bâtiment jouxtant le parlement du Maryland , à Annapolis, la capitale de cet Etat de l'est des Etats-Unis, a été ouverte par un employé du courrier à 12H25 locales jeudi.

Une enveloppe arrivée par la poste dans un bâtiment jouxtant le parlement du Maryland , à Annapolis, la capitale de cet Etat de l'est des Etats-Unis, a été ouverte par un employé du courrier à 12H25 locales jeudi.

"La réaction initiale a été le déclenchement d'une flamme, de la fumée et l'émanation d'une odeur" de soufre, a expliqué Greg Shipley, porte-parole de la police du Maryland lors d'une conférence de presse. "On ne peut pas vraiment comparer cela à une explosion", a-t-il insisté. Il a précisé que l'employé avait été légèrement blessé aux mains.

Un peu plus tard, à Hanover, dans le Maryland également, un colis "du même type", adressé au département des transports de l'Etat, a été ouvert et a produit la même réaction, dégageant une flamme et de la fumée, a indiqué le porte-parole. Par précaution, des employés qui ont assisté à l'incident ont été envoyés pour consultation à l'hôpital.

Les deux bâtiments ont été évacués une partie de l'après-midi et une enquête est en cours. L'administration de l'Etat a interrompu toutes les opérations liées aux services du courrier. "Par précaution, nous n'ouvrirons plus aucun colis avant que nos chiens spécialisés dans la recherche d'explosifs n'aient traité ces paquets", a précisé pour sa part à l'AFP le porte-parole du maire d'Annapolis Phil McGowan.

Le bâtiment d'Annapolis abrite les bureaux de l'antenne locale du ministère de la Sécurité intérieure, des anciens combattants ainsi que les bureaux du secrétariat d'Etat du Maryland.