Des soldats français repoussent des pirates

Les thoniers sont l\'objet d\'attaques des pirates somaliens.
Les thoniers sont l'objet d'attaques des pirates somaliens. (© France 3)

Des militaires français protégeant des bateaux de pêche ont ouvert le feu samedi matin contre des pirates somaliens

Des militaires français protégeant des bateaux de pêche ont ouvert le feu samedi matin contre des pirates somaliensDes militaires français protégeant des bateaux de pêche ont ouvert le feu samedi matin contre des pirates somaliens

L'attaque a eu lieu vers 7h00 du matin. Des esquifs pirates ont approché deux thoniers le Glénan et le Drennec au large de la Somalie.

Les militaires français qui étaient à bord des deux bateaux ont d'abord tiré des coups de semonce, puis ont tiré au but. Les pirates ont alors laissé tomber et fait demi-tour, a relaté un marin à bord du Drennec.

L'incident qui s'est déroulé en plein océan Indien, à environ 195 milles nautiques (350 km) au nord de l'archipel des Seychelles, n'a fait aucune victime du côté français.

A Paris, l'état-major des armées a précisé que les fusiliers marins français avaient repoussé trois assauts. Ils ont d'abord tiré des "artifices éclairants", puis effectué "des tirs d'intimidation en l'air et devant l'étrave des bateaux pirates" et, enfin, alors que les assaillants ouvraient le feu "sans doute à la Kalachnikov", ont tiré sur les esquifs qui ont "immédiatement cessé la poursuite", a indiqué l'amiral Christophe Prazuck.

C'est la première fois que des soldats français, qui assurent depuis juillet la protection à bord d'une dizaine de thoniers français pêchant au large des côtes somaliennes, ouvrent le feu sur des pirates. Une soixantaine de fusiliers marins, dont des commandos de marine, participent à cette opération, mise en place à la demande des armateurs et qui ne s'inscrit pas dans les opérations anti-piraterie de l'Union européenne ("Atalante") et l'Otan dans le golfe d'Aden et l'océan Indien.

"Cela prouve l'efficacité du dispositif", a estimé la source occidentale, alors que les thoniers espagnols pêchant dans la zone réclament des militaires espagnols une protection identique.

L'un de ces bateaux espagnols, le thonier géant Alakrana a d'ailleurs été capturé le 2 septembre entre la Somalie et les Seychelles, avec 36 marins à son bord. Ramené depuis vers la côte, par les pirates, le navire mouille actuellement au large du port de Harardere (centre de la somalie), où il est surveillé à distance par deux frégates qui participent à l'opération européenne antipiraterie "Atalante".