Des milliers de porcs morts repêchés dans le fleuve de Shanghai

(Reuters)

Depuis une semaine, des cadavres de porcs sont repérés flottant dans le Huangpu, le grand fleuve qui alimente en eau la métropole de Shanghai. On parle désormais de 6.000 porcelets et cochons adultes repêchés. Les autorités affirment que la qualité de l'eau est "normale". Les habitants s'inquiètent.

D'où viennent ces cadavres et de quoi les porcs sont-ils morts? Deux questions que pose la presse chinoise. Depuis une semaine, des cadavres de porcs sont repérés flottant dans le Huangpu, le principal fleuve qui aliment la ville de Shanghai.

Selon la municipalité de Shanghai, les porcs auraient été jetés dans la rivière par des éleveurs de la préfecture de Jiaxing. Et ils seraient morts d'une maladie qui n'est pas précisée. Les responsables de Jiaxing ne l'excluent pas mais ne le confirment pas non plus.

Les habitants de Shanghai inquiets

En attendant d'en savoir plus, la ville a renforcé ses contrôles
pour éviter que des morceaux de porcs repêchés dans le fleuve se retrouvent sur les présentoirs des boucheries. Et la télévision régionale a montré des images d'une pelleteuse creusant une fosse, dans laquelle sont déversés les cadavres de porcs. Avant d'être aspergés de désinfectant par des employés vêtus d'une combinaison de protection.

Des images qui renforcent l'inquiétude des habitants. "Près de 6.000 porcs crevés et la qualité de l'eau ne change pas. On  assiste à un miracle ", a ainsi ironisé dans un message publié sur Internet un
résident s'identifiant sous le nom de pinpoïx9x.

Vous êtes à nouveau en ligne