Députés trop âgés et très énervés par la proposition de Montebourg

Le députe de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg sur les bancs de l\'Assemblée nationale le 8 novembre 2011 à Paris.
Le députe de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg sur les bancs de l'Assemblée nationale le 8 novembre 2011 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

A gauche comme à droite, la suggestion de l'ex-candidat à la primaire de gauche de limiter à 67 ans l'âge des candidats PS aux législatives fait réagir. 

Proposition ou provocation ? La suggestion d'Arnaud Montebourg de fixer à 67 ans l'âge limite des candidats PS aux prochaines élections législatives de 2012 lui vaut en tout cas d'être critiqué de toutes parts. FTVi a relevé les réactions les plus virulentes.

• "Absurde", pour Jack Lang

Directement mis en cause par le député socialiste de Saône-et-Loire, Jack Lang a été l'un des premiers à dégainer. L'ancien ministre de la Culture est en effet inclus dans la liste des députés "de plus de 68 ans révolus à la date de l'investiture" et qui souhaitent se représenter. Le député PS du Pas-de-Calais a fustigé une idée "absurde" qui, si elle avait pris corps auparavant, aurait privé la France de Georges Clémenceau, de François Mitterrand et du général De Gaulle.

 

Thierry Curtet, Olivier Gardette

• Fabius "amusé"

67 ans, "c'est très âgé !", a ironisé Laurent Fabius sur RTL, ajoutant qu'il avait répliqué à Arnaud Montebourg : "Moi-même, j'ai été Premier ministre à 37 ans. Tu as pris du retard. Je pense que la limite d'âge devrait être fixée à 49 ans [l'âge d'Arnaud Montebourg]." "Il m'a amusé", a conclu le député de Seine-Maritime.

 

• Aubry exaspérée

L'ancienne candidate à la primaire socialiste n'a, selon Le Monde, pas du tout goûté l'initiative de son ancien adversaire à l'investiture. La première secrétaire du PS a apparemment très mal accepté que la lettre contenant la litigieuse proposition soit adressée aux journalistes avant d'être discutée "en interne".

Arnaud Montebourg a, d'après la maire de Lille, préféré "jouer au chevalier blanc", au risque de "nuire aux intérêts du parti".

• Pour la droite, c'est "ridicule"

"La valeur n'attend pas le nombre des années !", a estimé sur Europe 1 Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meurthe-et-Moselle sur le point de souffler ses 40 bougies. "Il faut regarder aussi, non pas l'âge du capitaine, mais depuis combien de temps le capitaine est à la barre. Monsieur Montebourg, ça fait 35 ans qu'il est à la barre !" Et d'ajouter qu'il est "ridicule de mettre des barrières".

Vous êtes à nouveau en ligne