Mort de Fidel Castro : liesse à Miami

En Floride, en particulier à Miami, les exilés cubains ont célébré la mort de Fidel Castro.

Depuis ce matin, samedi 26 novembre la petite Havane, comme on l'appelle ici, affiche volontiers sa joie. Des cris et des klaxons pour fêter la disparition de l'ennemi de toujours. Ces générations d'exilés cubains ont été les premiers à célébrer la mort de Fidel Castro. Cette nuit déjà, ils étaient plusieurs dizaines avec à la main drapeaux américains et cubains.

Des familles chassées de l'île

En tout, plus de deux millions d'exilés vivent aux États-Unis, principalement en Floride, un Etat situé à 150 km de Cuba. Parmi eux, beaucoup de familles chassées de l'île après la révolution de 1952. Certains ici espèrent ardemment que cet événement marquera la fin pour le régime castriste. La communauté exilée à Miami avait sévèrement critiqué la main tendue de Barack Obama au régime cubain, elle compte à présent sur Donald Trump pour isoler à nouveau le régime communiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne