Mort de Fidel Castro : les réactions en France

France 3

Le révolutionnaire était un modèle pour beaucoup d'hommes politiques français, malgré la dictature qu'il imposait.

Une photo pour l'histoire : en juin 2015, François Hollande est le premier chef d'État occidental à fouler le sol cubain : une rencontre symbolique où les enjeux économiques éclipsent les droits de l'Homme. Il faut dire que la levée récente de l'embargo américain ouvre des perspectives économiques. Bien avant lui, il y a 33 ans, un ministre français avait fait le déplacement : c'était en 1982. "Le personnage est ambivalent : héros de la liberté et homme de répression", témoigne Jack Lang.

De la bienveillance

Exilée cubaine, l'écrivaine Zoé Valdes porte un autre regard sur le dictateur et pense aux vies détruites. "Je pense surtout aux gens qui ont été exécutés par lui et par son frère", dit-elle. Si la France a toujours condamné la méthode castriste, le leader a souvent été regardé avec bienveillance par la gauche française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne