Cuba : comment les jeunes voient l'avenir après Fidel Castro ?

France 2

À Cuba, trois jours après la mort de Fidel Castro, première cérémonie officielle ce lundi 28 novembre place de la Révolution à La Havane. France 2 est allée à la rencontre des jeunes cubains qui n'ont connu que le régime castriste.

Sur les marches de l'université de La Havane à Cuba, des étudiants et des professeurs se relaient. Une veillée, drapeau cubain à la main, pour rendre hommage à celui qui, disent-ils, leur a permis d'étudier. "Avant les Cubains qui étaient pauvres n'avaient pas la possibilité d'aller à l'université (...), l'arrivée de Fidel Castro et la Révolution a donné la possibilité à chaque citoyen de pouvoir être étudiant", explique un homme. Mais un peu plus loin sur un terrain de baseball, les avis sont nettement plus partagés.

"Pas beaucoup de travail pour la jeunesse"

Ils sont artisans, commerçants, avocats, et pour eux, la mort de Fidel Castro, c'est l'espoir d'un changement. "On espère que pour les jeunes il y aura quelque chose de nouveau, il faut que ça change. Pour la jeunesse, il n'y a pas beaucoup de travail, il faut faire quelque chose", assure un jeune homme. "Je veux qu'il y ait internet et que les Cubains puissent gagner suffisamment leur vie pour aller à l'étranger", ajoute un autre jeune cubain. Dans les rues de la vieille Havane, deux jours après la mort de l'ancien dirigeant cubain, certaines langues se délient. "Il a fait souffrir le peuple (...) il a éliminé des gens", dénonce un homme. À Cuba, Fidel Castro n'avait pas que des partisans et la dissidence craint aujourd'hui une recrudescence de la répression du régime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne