VIDEO. Les Pays-Bas à l'arrêt pour accueillir les premières dépouilles des victimes du vol MH17

REUTERS

Des milliers de personnes étaient présentes le long de la route empruntée par le cortège funéraire et une minute de silence a été respectée dans tout le pays.

Une émotion intense. Les Pays-Bas se sont figés mercredi 23 juillet au moment d'accueillir les 40 premières dépouilles des victimes du crash du vol MH17 de la Malaysia Airline. Des centaines de personnes se sont rassemblées le long de la route empruntée par l'impressionnant cortège funéraire pour rendre un dernier hommage aux victimes de cette catastrophe aérienne qui a coûté la vie à 189 Néerlandais. De l'aéroport d'Eindhoven à la base militaire d'Hilversum, près d'Amsterdam, où le processus d'identification devait commencer, des centaines de badauds se sont recueillis au passage du cortège, qui a emprunté un tronçon d'autoroute fermé à la circulation.

Une journée de deuil national

Une minute de silence a été observée par les nombreux proches et familles présentes, ainsi que par Willem-Alexander et Maxima, le roi et la reine des Pays-Bas et par le Premier ministre Mark Rutte. Les soldats de l'armée néerlandaise ont ensuite transporté, dans un absolu silence, les cercueils vers les corbillards.

C'est la première fois qu'une journée de deuil national est décrétée aux Pays-Bas depuis la mort de la reine Wilhelmine en 1962. Ailleurs dans le pays, les trains, les trams et les métros ont été mis à l'arrêt pour que chacun puisse observer la minute de silence tandis que résonnaient les cloches des églises du pays.

 

Vous êtes à nouveau en ligne