DIRECT. MH17 : Poutine va faire pression sur les rebelles pour aider l'enquête

Le train réfrigéré transportant environ 200 corps de victimes du vol MH17 arrive à Kharkiv, sous contrôle ukrainien, le 22 juillet 2014. 
Le train réfrigéré transportant environ 200 corps de victimes du vol MH17 arrive à Kharkiv, sous contrôle ukrainien, le 22 juillet 2014.  ( GLEB GARANICH / REUTERS)

Le président russe estime toutefois que "cela ne suffira pas".

Menacés de décomposition, environ 200 corps des victimes du crash du vol MH17, probablement abattu par un missile, ont pris le chemin des Pays-Bas dans un train réfrigéré. Le convoi a quitté le fief rebelle de Donetsk tôt dans la matinée.

Le train en zone contrôlée par Kiev. Le train transportant certains corps des 298 passagers et membres d'équipage du Boeing de Malaysia Airlines est arrivé sans encombre à Kharkiv, ville sous contrôle de Kiev, en zone "sécurisée", selon les mots du Premier ministre néerlandais. Un avion de l'armée de l'air néerlandaise doit ensuite acheminer les corps aux Pays-Bas.

Les boîtes noires remises à la Malaisie. Le chef des séparatistes pro-russes, Alexandre Borodaï, les a officiellement remises à des experts malaisiens. Les boîtes noires sont "intactes" et "en bon état" bien qu'un peu "abîmées".

La Russie va "faire tout ce qui est en son pouvoir". Le président russe Vladimir Poutine assure que Moscou "fera tout ce qui est en son pouvoir pour une enquête complète, impliquant toutes les parties, en profondeur et transparente". "On nous appelle à faire pression sur la rébellion. Nous ferons bien sûr tout ce qui est en notre pouvoir, je le répète, mais cela ne suffira pas", ajoute-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne