DIRECT. Crash du MH17 : Obama accuse les séparatistes avec l'aide de la Russie

Un séparatiste prorusse sur les lieux du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, vendredi 18 juillet 2014.
Un séparatiste prorusse sur les lieux du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, vendredi 18 juillet 2014. (MAXIM ZMEYEV / REUTERS)

Les experts américains affirment que l'avion a été abattu. Les séparatistes ukrainiens pro-russes sont pointés du doigt par un rapport des services secrets américains. 

Consternation internationale, vendredi 18 juillet, au lendemain du crash d'un avion malaisien transportant 298 personnes dans l'est de l'Ukraine. Le Boeing 777, qui assurait la liaison entre Amsterdam (Pays-Bas) et Kuala Lumpur (Malaisie) pour la Malaysia Airlines, aurait vraisemblablement été abattu par un missile sol-air, selon des experts américains et le vice-président, Joe Biden. Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame une enquête internationale indépendante.

Voici les principales informations de la matinée :

"Il n'y aurait aucun Français parmi les victimes." C'est ce qu'a déclaré le président de la République, François Hollande, depuis le Niger. Il se base sur "des documents transmis par la compagnie aérienne". Le président mentionne cependant "un cas qui n'a pas encore été élucidé".

Les séparatistes ukrainiens pro-russes sont pointés du doigt par un rapport des services secrets américains, relate CNN. Pour l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Samantha Power, le missile a été "probablement" tiré d'une zone à l'est de l'Ukraine contrôlée par les séparatistes. Par ailleurs, Washington n'exclut pas que la Russie ait fourni une aide aux séparatistes pour tirer un missile sol-air SA-11. Des informations reprises à son compte par le président américain Barack Obama.

Vladimir Poutine appelle à un cessez-le feu dans l'est de l'Ukraine pour permettre des négociations. Le président russe a précisé être en contact avec le président ukrainien Petro Porochenko. Un peu plus tôt, un chef séparatiste pro-russe avait exclu tout cessez-le feu, tout en assurant que les enquêteurs pourraient accéder au lieu du drame.

Les deux boîtes noires retrouvées. Elles ont été retrouvées par les services de secours ukrainiens sur le lieu du crash, rapporte l'agence Interfax-Ukraine. Elles en diront plus sur les circonstances de la catastrophe, mais ne devraient sans doute pas permettre de déterminer l'origine du tir.

Vous êtes à nouveau en ligne