Crash d'un avion russe en Egypte : l'appareil s'est disloqué dans les airs

Un morceau de l\'avion russe qui s\'est écrasé, le 31 octobre 2015, dans le Sinaï égyptien, est photographié. 
Un morceau de l'avion russe qui s'est écrasé, le 31 octobre 2015, dans le Sinaï égyptien, est photographié.  ( MOHAMED ABD EL GHANY / REUTERS)

Des responsables russes confirment cette hypothèse. Mais "il est trop tôt pour parler de quelconques conclusions". 

Que s'est-il passé avant que l'avion charter russe s'écrase, samedi, dans le Sinaï avec 224 personnes à bord ? Des responsables russes du transport aérien affirment, dimanche 1er novembre, que l'appareil s'est disloqué à haute altitude avant de toucher le sol.

"La dislocation a eu lieu dans les airs et les fragments se sont éparpillés sur une grande surface d'environ 20 km²", a déclaré Viktor Sorotchenko, directeur du Comité intergouvernemental d'aviation (MAK), cité par les agences russes. Mais selon lui, il est "trop tôt pour parler de quelconques conclusions".

Des recherches sur un rayon de 15 km

"Toutes les indications dont nous disposons témoignent du fait que la dislocation de la structure de l'avion a eu lieu dans les airs, à haute altitude", a confirmé peu après le directeur de l'agence russe chargée du transport aérien Rosaviatsia, Alexandre Neradko, à la télévision russe. Il a ajouté que les débris se répartissaient sur une zone formant une ellipse de huit kilomètres de long et de quatre km de large.

L'hypothèse d'une dislocation en vol était déjà considérée comme la plus plausible par les experts au vu de la dispersion des débris. Dimanche, le rayon de recherches a été étendu à 15 km, a annoncé un officier de l'armée égyptienne participant aux recherches.

Vous êtes à nouveau en ligne