Les deux Corées trouvent un accord pour désamorcer les tensions

Photographie fournie après le gouvernement sud-coréen de la poignée de main symbolisant l\'accord entre la Corée du Nord (à g.) et la Corée du Sud, le 22 août 2015, dans le village frontalier de Panmunjom.
Photographie fournie après le gouvernement sud-coréen de la poignée de main symbolisant l'accord entre la Corée du Nord (à g.) et la Corée du Sud, le 22 août 2015, dans le village frontalier de Panmunjom. (UNIFICATION MINISTRY / AFP)

Les discussions marathon ont permis de désamorcer les tensions qui ont donné lieu à des échanges d'artillerie la semaine dernière et ont failli précipiter la péninsule dans un conflit armé.

Accalmie à la frontière coréenne. Les négociations intercoréennes entamées il y a deux jours ont porté leurs fruits, a annoncé le chef de la délégation de Séoul, lundi 24 août au soir (mardi dans la nuit à Séoul).

Les discussions marathon ont cherché à désamorcer les tensions qui ont donné lieu à des échanges de tirs d'artillerie la semaine dernière et ont failli précipiter la péninsule dans un conflit armé. Il s'agissait des plus graves heurts depuis plus d'un an.

Les "regrets" de la Corée du Nord

La Corée du Nord a accepté d'exprimer ses "regrets" pour l'explosion d'une mine antipersonnel à la frontière, qui a mutilé deux soldats sud-coréens. Séoul exigeait en effet des excuses à ce sujet. De son côté, la Corée du Sud s'est engagée à faire taire ses haut-parleurs qui diffusent à plein volume leurs messages de propagande à la frontière.

Les deux parties ont également convenu d'œuvrer vers une reprise, le mois prochain, des réunions des familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953), a déclaré le conseiller de sécurité nationale sud-coréen, Kim Kwan-Jin.

Les négociations s'étaient ouvertes samedi dans le village frontalier de Panmunjom, où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de 1950-1953. 

Vous êtes à nouveau en ligne