La Corée du Nord tire deux nouveaux "projectiles non identifiés" qui se sont abattus dans la mer du Japon

Un passant devant un journal télévisé évoquant ce nouveau tir de \"projectiles non-identifié\", à Tokyo, le 16 août 2019.
Un passant devant un journal télévisé évoquant ce nouveau tir de "projectiles non-identifié", à Tokyo, le 16 août 2019. (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Ce lancement est le sixième du genre en trois semaines.

La Corée du Nord a tiré, vendredi 16 août, deux "projectiles non identifiés" qui se sont abattus en mer, a annoncé l'état-major interarmes de la Corée du Sud. Ce lancement est le sixième du genre depuis le 25 juillet.

L'armée observe la situation pour le cas où il y aurait d'autres lancementsL'état-major sud-coréen

L'état-major sud-coréen a indiqué que ces projectiles avaient été tirés depuis les environs de Tongchon, une ville de la province de Kangwon, située dans le sud-est de la Corée du Nord. Ils sont également tombés dans la mer de l'Est, également appelée mer du Japon.

"Un avertissement solennel"

Il s'agit du sixième essai effectué par Pyongyang depuis le 25 juillet. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a déclaré, début août, que ces tirs constituaient "un avertissement solennel" adressé à la Corée du Sud et aux Etats-Unis en raison des manœuvres militaires conjointes menées par ces deux pays.

Le régime de Pyongyang réprouve ces exercices conjoints réguliers, qu'il considère comme des manœuvres hostiles préfigurant une invasion de la Corée du Nord. Il avait prévenu que le démarrage de ces manœuvres annoncées serait de nature à empêcher la reprise des discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen.

Vous êtes à nouveau en ligne