La Corée du Nord a tiré deux nouveaux projectiles "non identifiés"

Sur cette photo non datée et révélée le 29 novembre 2019 par l\'agence centrale de presse coréenne (KCNA), Kim Jong-un inspecte un système de lanceurs de roquettes. 
Sur cette photo non datée et révélée le 29 novembre 2019 par l'agence centrale de presse coréenne (KCNA), Kim Jong-un inspecte un système de lanceurs de roquettes.  (AFP PHOTO / KCNA VIA KNS)

D'après l'agence nord-coréenne KCNA, le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a assisté au test d'un lanceur de missiles "de très grande dimension". 

La Corée du Nord a tiré, jeudi 28 novembre, "deux projectiles non identifiés", selon l'armée sud-coréenne, alors que les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington demeurent dans l'impasse. Ces deux projectiles ont été tirés en direction de l'est depuis la province du Hamgyong du Sud et sont tombés dans la mer du Japon, a précisé l'état-major sud-coréen dans un communiqué.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a assisté au test d'un "lanceur de missiles multiples de très grande dimension", a de son côté rapporté l'agence nord-coréenne KCNA, laissant entendre qu'il pourrait s'agir du dernier de ce type. Il "avait pour objectif d'évaluer enfin" les capacités du système et a "prouvé la supériorité militaire et technique de ce système d'arme et sa solide fiabilité", a ajouté l'agence officielle.

Washington, ayant "connaissance d'informations faisant état d'un lancement de missile nord-coréen", a appelé la Corée du Nord "à éviter les provocations, à respecter les obligations découlant des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et à reprendre des négociations soutenues et substantielles afin de faire sa part pour parvenir à une dénucléarisation complète".

Vous êtes à nouveau en ligne