Corée : un citoyen quitte le Sud pour le Nord

FRANCE 2

Un habitant de Corée du Sud a choisi de venir visiter son voisin du Nord et d'y rester. Une traversée largement médiatisée par Pyongyang et considérée comme une haute trahison du côté de Séoul. 

C'est une arrivée exceptionnelle. Attendu avec les honneurs par les officiels du régime nord-coréen samedi 6 juillet à l'aéroport de Pyongyang, Choe In-Guk vient de faire défection. "Je ne parviens pas à trouver les mots pour exprimer ma gratitude envers la République qui m'accueille à bras ouverts et où réside l'âme patriotique de notre famille et où la légitimité de notre peuple est vivante", a-t-il déclaré à son arrivée. Cet homme d'affaires de 72 ans est le fils d'un ancien ministre sud-coréen et il refait le chemin de ses parents.

Une défection qui soulève des questions

En 1986, son père faisait lui-même défection au Nord, reçu en personne par le premier dirigeant nord-coréen. Généralement, c'est le pays des Kim que l'on fuie : 30 000 Nord-Coréens depuis les années 50. Les changements de camp en sens inverse sont extrêmement rares. Cette dernière défection, considérée comme un acte de haute trahison, soulève bien des questions à Séoul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne