Corée du Nord : quatre exemples improbables de la propagande sur Kim Jong-un

Une photo, prise le 18 avril 2015 et diffusée par les médias officiels nord-coréens, montre Kim Jong-un en haut du Mont Paektu.
Une photo, prise le 18 avril 2015 et diffusée par les médias officiels nord-coréens, montre Kim Jong-un en haut du Mont Paektu. (AFP PHOTO / KCNA VIA KNS)

A en croire les médias officiels, le dirigeant nord-coréen serait un génie militaire, un pilote d'avion aguerri et un petit prodige de la conduite.

Kim Jong-un sait-il tout faire ? Oui, si l'on en croit la propagande de la Corée du Nord, qui a multiplié les anecdotes rocambolesques sur le jeune dirigeant depuis son accession au pouvoir. Dernier exemple en date : Kim Jong-un aurait gravi le plus haut sommet de son pays, samedi 18 avril.

Mais quels sont les éléments les plus improbables que l'on a racontés sur sa vie ? Francetv info revient en quatre exemples sur la propagande qui entoure le dirigeant communiste.

Kim Jong-un serait un "génie militaire"

Quoi de mieux qu'un documentaire pour fabriquer une image de leader parfait ? A l'occasion de l'anniversaire de Kim Jong-un, qui vient d'accéder au pouvoir, la télévision nord-coréenne diffuse un long film de propagande, le 7 janvier 2012. Penché sur des cartes d'état-major, le nouveau dirigeant y est présenté comme un "génie militaire", rapporte le New York Times (en anglais).

Le documentaire affirme que Kim Jong-un est sorti des meilleures académies militaires du pays, mais il n'existe aucune preuve qu'il ait servi dans l'armée. Mieux encore, il aurait écrit sa première thèse de stratégie militaire à l'âge de 16 ans, selon le quotidien américain

Il aurait appris à conduire à trois ans

Il n'y a pas que les documentaires qui chantent la gloire de Kim Jong-un. Un manuel scolaire, distribué aux élèves de primaire et de lycée en janvier 2015, affirme que le dirigeant nord-coréen a appris à conduire à trois ans, rapporte le Daily Mail (en anglais).

Le livre, intitulé Les Activités révolutionnaires de Kim Jong-un, consacre un chapitre entier à son enfance. Des années riches en exploits absolument improbables : non seulement le dirigeant aurait maîtrisé la conduite à trois ans, mais il aurait aussi appris à piloter des hors-bord avant d'entrer au collège. "A l'âge de neuf ans, Kim Jong-un a fait la course avec le directeur d'une compagnie de yacht, qui visitait la Corée du Nord", explique le manuel, ajoutant qu'il a gagné, contre toute attente.

Il saurait piloter des avions de ligne

Kim Jong-un aurait-il une passion pour le pilotage ? Après les voitures et les bateaux, la propagande nord-coréenne lui a attribué la capacité de diriger les avions de ligne. Dans un documentaire du gouvernement diffusé en janvier sur la télévision nationale KCTV, on le voit ainsi prendre les commandes d'un Antonov An-148, "le plus performant dont dispose l'aviation de son pays", selon l'Obs.

Si Kim Jong-un a l'air très à l'aise dans l'exercice, de nombreux observateurs doutent de la réalité de la scène. Sur les images, on ne voit jamais l'intégralité du cockpit, ce qui laisse supposer que c'est en réalité le copilote qui a les commandes, souligne l'hebdomadaire.

Il aurait gravi la plus haute montagne de Corée du Nord

Le soleil se lève sur Kim Jong-un, tout sourire, en haut du Mont Paektu. Voilà la photo publiée lundi 20 avril par les médias officiels nord-coréens. Selon l'agence KCNA, le dirigeant a gravi le Mont Paektu, qui culmine à 2 744 mètres, samedi 18 avril.

Il a conseillé à tous les membres de l'armée populaire de faire de même. "Réaliser l'ascension du Mont Paektu fournit de précieuses nourritures mentales, plus puissantes qu'une arme nucléaire", a déclaré Kim Jong-un, cité par le journal Rodong. De quoi continuer à forger l'image parfaite - et donc un peu suspecte - du dirigeant nord-coréen.

Vous êtes à nouveau en ligne