Corée du Nord : les tirs de missiles sont un "avertissement solennel" à la Corée du Sud, assure Kim Jong-un

Une photo d\'un tir de missile diffusée le 25 juillet 2019 par l\'agence de presse officielle de la Corée du Nord.
Une photo d'un tir de missile diffusée le 25 juillet 2019 par l'agence de presse officielle de la Corée du Nord. (KCNA VIA KNS / AFP)

Ce regain de tensions entre les deux Corées trouve son origine dans les exercices militaires conjoints prévus entre Séoul et Washington. 

Une mise en garde. Le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a assuré, vendredi 26 juillet, que les deux missiles tirés la veille étaient un "avertissement solonnel" envoyé à la Corée du Sud. L'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA a fait savoir que les deux projectiles étaient "un nouveau type d'arme tactique guidée". Selon elle, cet essai balistique a été "personnellement organisé et dirigé" par le chef du régime.

Ce regain de tensions entre les deux Corées trouve son origine dans les exercices militaires conjoints prévus entre Séoul et Washington. Près de 30 000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud. Mais le régime nord-coréen considère ces entraînements annuels comme la répétition d'une invasion de son territoire.

Jeudi dans la soirée, la France a condamné ces tirs de missile "qui portent atteinte à la sécurité et à la stabilité régionales et internationales". Elle appelle par ailleurs la Corée du Nord "à reprendre au plus vite le dialogue avec les Etats-Unis sur la dénucléarisation".

Vous êtes à nouveau en ligne