Corée du Nord : Kim Jung-Un fait une nouvelle démonstration de son statut de chef suprême

France 3

Le pays est petit, isolé sur la scène internationale, mais la Corée du Nord qui détient la bombe atomique fait peur. Son dirigeant, intronisé aujourd'hui chef suprême, fait une nouvelle démonstration de ce qu'est un dictateur.

À Pyongyang, en Corée du Nord, 3 000 délégués nord-coréens se sont  levés comme un seul homme, vendredi 6 mai, pour une ovation à leur guide : Kim Jung-Un. Il s'agissait d'un show millimétré à huit clos, retransmis à la télévision d'état. Ce congrès du parti unique, le premier organisé en 36 ans, vise à consacrer le règne absolu du dictateur qui va se livrer à un plaidoyer de son programme nucléaire.
 

Des doutes sur un essai de bombes à hydrogène

 
"En cette année du septième congrès, l'armée et le peuple ont accompli de grands succès avec le premier essai de bombe à hydrogène et le lancement d'un satellite d'observation de la Terre", a déclaré Kim Jung-Un. Même si certains experts nucléaires mettent en doute la réalité d'un essai de bombes à hydrogène, Kim Jong-Un revendique, lui, un jalon important sur un chemin révolutionnaire.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne