Conclave : dans l'attente d'un nouveau pape

(Baptiste Schweitzer Radio France)

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À ROME | Des milliers de pèlerins et de religieux se pressent au Vatican dans l'attente d'un nouveau pape. Le conclave a débuté ce mardi et la première fumée qui est sortie a été de couleur noire, les 115 cardinaux n'ayant pas réussi à s'accorder sur un nom. Pour beaucoup de catholiques, ce choix est important. Et ils sont nombreux à espérer des changements et une réforme de l'Église.

Sur la place Saint-Pierre un mot
revient souvent dans la bouche des pèlerins : réforme. Ils
sont nombreux à espérer des changements au sein de l'Église avec
l'élection d'un nouveau pape. Même si ce mot, changement, ne
signifie pas la même chose pour tous.

"S'ouvrir pour attirer les
jeunes"
(Fernanda - Portugal)

Fernanda est venue avec son mari à
Rome. Ils sont Portugais et se disent très catholiques. Pourtant, la
tournure prise par l'Église ces dernières années, les dernières
affaires ne plait pas à cette mère de famille. Elle le dit, elle
espère que l'Église saura " s'ouvrir pour, à nouveau attirer
les jeunes ". Fernanda croit en Dieu, moins dans les hommes qui
dirigent le Vatican en ce moment.

"Vivre avec son temps"
(Mireille - France)

S'ouvrir, c'est également le terme
employé par Mireille "il faut que l'Église vive avec son
temps"
, explique cette Iséroise qui souhaite que le nouveau
pape soit jeune "pour qu'il ait le temps de mettre en place
des réformes sur la question de la sexualité ou encore du célibat
des prêtres "
. Autoriser le mariage des prêtres permettrait -
selon elle - de régler "la crise des vocations".

"Un pape pragmatique"
(Auguste Armand - Cameroun)

Cette question du célibat est balayée
par Auguste Armand. Pour ce jeune étudiant au collège Urbain de
Rome, le célibat est un bien "pour l'Église et pour les
prêtres eux-mêmes
". "Cela leur permet de se focaliser sur
leur mission"
, explique le jeune homme originaire du Cameroun. Il souhaite en revanche que le nouveau pape
soit plus pragmatique que Benoît XVI, qu'il aille "à la
rencontre des jeunes pour leur expliquer la foi qui n'est pas
un concept vide".

"Pas de grands changements à
attendre"
(Brian – États-Unis)

Brian est presque là par hasard. Comme
de nombreux touristes, il avait prévu avec sa compagne son voyage à
Rome depuis longtemps. Il se retrouve donc à vivre ce conclave avec
curiosité. Pourtant, même s'il est croyant, il ne pense pas que le
nouveau pape procède à des bouleversements. "Quoiqu'il
arrive, cela ne bouleversera pas ma vie."

 

Vous êtes à nouveau en ligne