Chypre : les banques resteront fermées jusqu'à jeudi

Un homme passe devant des distributeurs automatiques de billets, samedi 23 mars 2013 à Nicosie (Chypre).
Un homme passe devant des distributeurs automatiques de billets, samedi 23 mars 2013 à Nicosie (Chypre). (VLADIMIR ASTAPKOVICH / RIA NOVOSTI / AFP)

Elles devaient initialement rouvrir mardi. Avec l'accord arraché à Bruxelles, certains titulaires de comptes à Chypre vont subir une ponction de l'ordre de 30% de leurs avoirs.

Les Chypriotes vont devoir attendre : leurs banques resteront fermées jusqu'au jeudi 28 mars. C'est ce qu'a annoncé la banque centrale de Chypre lundi soir après avoir initialement annoncé que la plupart rouvriraient dès mardi. La banque centrale a expliqué sa décision par sa volonté de garantir le fonctionnement le plus stable possible du système bancaire local. 

Chypre a évité la banqueroute grâce à un plan de sauvetage de dernière minute mais ses deux principales banques en paient lourdement le prix. Cet accord conclu à Bruxelles prévoit des "décisions douloureuses pour sauver le pays de la faillite", a estimé lundi soir le président chypriote conservateur Nicos Anastasiades en promettant lors d'une allocution télévisée que l'île méditerranéenne "se remettrait de nouveau sur pied".

 

Que prévoit l'accord sur les comptes en banques chypriotes ?

Le prix à payer par Nicosie est en effet très élevé. Laïki Bank (Popular Bank en anglais), la deuxième banque du pays, va être mise en faillite de manière ordonnée. Elle sera scindée entre une "bad bank", entité résiduelle amenée à disparaître progressivement, et une "good bank", où seront regroupés les dépôts inférieurs à 100 000 euros, qui bénéficient d'une garantie publique dans l'Union européenne. Cette mesure aura pour effet de réduire considérablement la taille du secteur bancaire chypriote, jugé surdimensionné par rapport à l'économie de l'île puisqu'il représente environ huit fois son Produit intérieur brut (PIB).

Bank of Cyprus, la première banque chypriote, reprendra à terme les dépôts garantis de Laïki Bank. Elle reprendra aussi les dettes de celle-ci envers la Banque centrale européenne (BCE), qui s'élèvent à 9 milliards d'euros. Les titulaires de comptes dépassant 100 000 euros auprès de la Bank of Cyprus vont aussi subir une ponction de l'ordre de 30% de leurs avoirs, a indiqué le porte-parole du gouvernement chypriote 

Vous êtes à nouveau en ligne