Chypre : les banques vont rouvrir, mais…

Des Chypriotes retirent de l\'argent à un distributeur de la Bank of Cyprus fermée, le 23 mars 2013 à Nicosie (Chypre).
Des Chypriotes retirent de l'argent à un distributeur de la Bank of Cyprus fermée, le 23 mars 2013 à Nicosie (Chypre). (VLADIMIR ASTAPKOVICH / RIA NOVOSTI / AFP)

La Banque centrale chypriote a décidé une série de restrictions pour éviter la fuite des capitaux, alors que les guichets rouvrent jeudi.

Après douze jours de fermeture, les banques chypriotes vont rouvrir jeudi 28 mars, de 12 heures à 18 heures (heure locale). Déjà repoussée à deux reprises, la réouverture des guichets est très attendue par les habitants. Même la Laiki Bank et la Bank of Cyprus, les deux principales banques de l'île, durement touchées par le plan de sauvetage, vont rouvrir leurs portes. Mais les autorités redoutent une fuite des capitaux. Mercredi 27 mars au soir, le ministère chypriote des Finances a publié une série de mesures afin de s'en prémunir.

Un contrôle drastique 

Première mesure, les retraits en espèces aux guichets et aux distributeurs seront limités à 300 euros par jour, par personne et par banque, selon l'agence semi-officielle CNA, qui cite un décret ministériel valable quatre jours. En outre, les paiements et virements à l'étranger seront limités à 5 000 euros par mois. Les voyageurs quittant l'île ne pourront pas porter sur eux plus de 1 000 euros en espèces.

Le décret interdit aussi d'encaisser les chèques en liquide, comme beaucoup de Chypriotes ont l'habitude de le faire. Les clients pourront seulement déposer les sommes sur leurs comptes.

L'utilisation des cartes bancaires sur le territoire chypriote ne sera pas limitée, mais leur usage sera restreint à 5 000 euros par mois à l'étranger, a indiqué Yiangos Demetriou, responsable du contrôle interne à la Banque centrale chypriote, qui s'est exprimé à la télévision publique. Il a précisé que les mesures pourraient être reconduites.

Pourquoi des mesures annoncées si tard ?

Interrogé par francetv info, Alexandre Delaigue, professeur d'économie à Saint-Cyr et blogueur, explique qu'il est "très très compliqué" de mettre en place les outils de contrôle pour éviter une fuite massive des capitaux. En effet, il faut "imaginer tout ce que les gens vont essayer de faire pour contourner les blocages, toutes les parades qu'ils pourraient mettre en place". Et ce d'autant que la situation est presque inédite.

Par exemple, les comptes de plus de 100 000 euros doivent être gelés à la Bank of Cyprus. Mais certains pourraient essayer de faire des virements de compte à compte pour contourner le gel, explique l'économiste. Déjà, l'ouverture de filiales à l'étranger (Royaume-Uni, Russie...) de banques chypriotes laisse planer le doute sur une possible évasion de fonds.

Comment va se passer l'ouverture des guichets demain ?

La plupart des banques chypriotes ouvrent en général à 8h30 et ferment à la mi-journée, et aucune explication n'a été donnée sur le décalage de cet horaire à l'après-midi. Depuis près de deux semaines, les retraits aux distributeurs sont limités à 100 euros. Si on y ajoute que la confiance dans les banques chypriotes est très entamée, il est probable que cela va être la ruée à l'ouverture.

Mais les clients vont se heurter aux mesures de restriction annoncées mercredi. "Il faudra regarder ce qui sera possible avec le guichetier et j'espère qu'il y aura des policiers dans les banques, car cela va sûrement être tendu", prévient Alexandre Delaigue.

Vous êtes à nouveau en ligne