Vidéo: une Chine pacifique montre ses muscles au défilé de Pékin

Lors du défilé du 70e anniversaire de la fin de la guerre sino-japonaise à Pékin, le 3 septembre 2015.
Lors du défilé du 70e anniversaire de la fin de la guerre sino-japonaise à Pékin, le 3 septembre 2015. (AFP)

12.000 soldats, 500 véhicules dont de nombreux blindés, 200 avions et hélicoptères, des missiles longue portée... la Chine a marqué avec faste le 70e anniversaire de la victoire de 1945 contre le Japon. Tout en proclamant son pacifisme.


Le président Xi Jinping l’a annoncé lors de son discours depuis la place Tiananmen. L’Armée populaire de libération va faire une cure d’amaigrissement. Elle va perdre 300.000 hommes, soit plus que l’effectif de l’armée française (270.000 soldats). Il restera encore des forces, puisque la Chine annonce 2,3 millions de combattants.
 
Le discours de Xi Jinping se voulait très pacifique. «La Chine ne recherchera jamais l’hégémonie, pas plus qu’elle ne cherchera à s’étendre.» Des paroles qui tranchent avec la démonstration de puissance de la parade militaire. Hommes, chars, avions et même missiles balistiques ont défilé durant deux heures.
 
Du reste, le missile DF-21D fait couler beaucoup d’encre. Appelé «tueur de porte-avions», il pourrait inverser le rapport de force dans le Pacifique. Mais les spécialistes sont très sceptiques quant à ses réelles capacités.
Vous êtes à nouveau en ligne