Quand les Chinois squattent les grandes enseignent d'ameublement

FRANCE 2

En Chine, certains peuvent passer des journées entières dans les grandes enseignes d'ameublement, et même y vivre. 

Ce grand magasin de Shanghaï est un peu devenu le dernier salon où l'on cause. En tout cas pour ces retraités chinois qui passent des journées entières au restaurant, non pour boire ou manger, mais pour chercher amis ou âme sœur. "Notre magasin est en plein centre-ville, et pour eux c'est un endroit facile d'accès", explique Tang Qiang, manager Ikea Shanghaï. L'enseigne suédoise a donc pris des mesures. Désormais, la sécurité veille : il est interdit aux papis et mamies de venir flirter à l’œil. Même si l'on peut toujours y dormir, ou s'y reposer.

Aucune gêne

Ces Chinois installés dans des canapés ne testent pas pour acheter, mais ils apprécient canapés et literie suédois. Aucune gêne, on est au magasin comme à la maison. On saute, on mange, on se prend en photos. L'an dernier, le groupe a bien tenté d'interdire ces comportements, sans succès. Morale de l'histoire : dans ces magasins, il vaut mieux être membre d'un club de dormeurs que d'un club de dragueurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne