Pékin et Washington annoncent un accord préliminaire après près de deux ans d'une guerre commerciale féroce

Donald Trump et Xi Jinping à Washington (Etats-Unis), le 29 juin 2019.
Donald Trump et Xi Jinping à Washington (Etats-Unis), le 29 juin 2019. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Les deux pays sont convenus de réaliser au plus vite l'examen juridique et la traduction de l'accord avant de procéder à sa signature finale.

Une trêve après près des mois de guerre commerciale féroce à coups de droits de douane punitifs fragilisant l'économie mondiale. Les Etats-Unis et la Chine ont annoncé vendredi 13 décembre un accord préliminaire. "C'est un accord fantastique pour tout le monde. Merci !", s'est réjoui dans un tweet Donald Trump, qui avait promis à ses électeurs en 2016 qu'il s'attaquerait au problème des pratiques commerciales "déloyales" de Pékin.

Un peu plut tôt, le vice-ministre du Commerce, Wang Shouwen, avait évoqué depuis Pékin des réductions progressives des droits de douane américains. Les deux pays sont convenus de réaliser au plus vite l'examen juridique et la traduction de l'accord avant de procéder à sa signature finale, avait-il précisé, sans toutefois avancer de date.

Annonce la plus concrète à court terme : Donald Trump renonce à imposer, dimanche comme initialement prévu, une nouvelle salve de tarifs douaniers sur quelque 160 milliards de dollars de biens chinois. Le représentant américain au Commerce (USTR) a précisé de son côté que pour l'heure, les droits de douane additionnels de 25% portant sur l'équivalent de 250 milliards de dollars de marchandises chinoises restaient en place. En revanche, les droits de douane de 15% sur 120 autres milliards de biens chinois, en vigueur depuis le 1er septembre, seront réduits de moitié (7,5%).

Vous êtes à nouveau en ligne