Liao Yiwu dresse le portrait d'une Chine aux espoirs démocratiques envolés

Franceinfo

L'écrivain en exil Liao Yiwu explique sa vision de la Chine, celle d'un pays qui ne croit plus en la démocratie espérée à la suite des manifestations de Tian'anmen.

Écrivain chinois en exil, Liao Yiwu peint un tableau loin d'être idyllique de son pays. "Je suis très pessimiste sur l'avenir de la Chine. Il y a 30 ans, nous avions un tel espoir de démocratie. Le peuple tout entier pensait qu'on pouvait évoluer vers la démocratie. Et à l'époque, tout l'Occident le pensait aussi", se rappelle Liao Yiwu. "En France, en Allemagne, aux États-Unis, tout le monde soutenait ce mouvement", explique l'écrivain, qui depuis a déchanté.

Il n'y a plus d'amour patriotique

"Du coup, en tant que Chinois, on se disait : 'Oui, un jour, on peut accéder à un système démocratique.' Mais maintenant, regardez qui sont les Chinois qui sortent de Chine, soit ce sont des corrompus, soit ce sont des milliardaires", détaille l'écrivain en assurant que ceux-là "ne s'intéressent pas aux valeurs de l'Occident". "Du coup, maintenant le peuple en Chine n'a plus d'amour patriotique, il n'a plus d'ambition. Leur seule ambition, c'est de faire comme les autres et d'émigrer avec plein d'argent dans leurs poches", tranche sans concession Liao Yiwu.

Vous êtes à nouveau en ligne