Le voyagiste Fram en passe d'être racheté par un groupe chinois

FRANCE 2

L'emblématique marque du tourisme français, en difficulté, devrait passer sous pavillon chinois. Les investisseurs de Chine multiplient les acquisitions et les accords avec des groupes français.

Une nouvelle marque emblématique du tourisme français devrait bientôt passer sous pavillon chinois. Le voyagiste Fram est dans le viseur de HNA, un immense conglomérat de Pékin qui pèse 25 milliards de dollars. Le groupe veut s'offrir Fram pour 40 millions d'euros.

Le voyagiste tricolore, qui compte un millier d'agences dans l'Hexagone et de nombreux clubs de vacances principalement autour de la Méditerranée, est en difficulté. Son activité est en crise et a été touchée de plein fouet par le printemps arabe et les révolutions. Proche du dépôt de bilan, il représente une opportunité pour les entreprises chinoises.

Fram, Club Med, Accor...

"Nos amis chinois ont pour projet de créer un opérateur industriel pour l'Europe du sud avec une grande compagnie aérienne et des clubs de vacances", explique à France 2 Jean-Pierre Nadir, président d'Easyvoyage.com. Club Med est déjà passé sous bannière chinoise. Et ces derniers mois, Louvre Hôtels, Pierre & Vacances et Accor ont noué des partenariats avec des entreprises chinoises

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne