Le panda comme outil diplomatique

Alors que le zoo de Beauval vient d’accueillir un bébé panda, la Chine, elle, voit ces animaux comme des instruments de négociation.

Depuis 2012, la France loue à la Chine les pandas du zoo de Beauval à la suite de longues négociations menées par Nicolas Sarkozy.

« Le panda est un symbole de paix et d’amitié »

Outre le fait que l’espèce soit en voie de disparition, cette énorme attraction est avant tout un outil diplomatique. C’est une tradition chinoise de prêter des pandas en signe d’amitié. Une étude anglaise a même établi un lien entre accords économiques chinois et prêts de pandas.

Pour Justin Trudeau, premier ministre canadien, c’est un symbole d’entente entre les peuples : « Le panda est un symbole de paix et d'amitié, ce qui est approprié aux vues des relations croissantes entre le Canada et la Chine. »

Bien que les pandas, soient un outil diplomatique, ils ont un coût. La France les loue 750 000 euros par an pour un prêt de dix ans. La négociation pour les pandas de Beauval avait été perturbée par une rencontre entre Carla Bruni et le Dalaï-Lama en 2008.

En 2010, deux jours après une rencontre entre Obama et le Dalaï-Lama, deux bébés panda nés aux États-Unis avaient été rapatriés en Chine.

Vous êtes à nouveau en ligne