Le C919, l'avion chinois qui souhaite concurrencer l'Airbus

France 3

L'appareil a effectué son vol inaugural le 5 mai. Un vol réussi, attendu depuis longtemps par les Chinois.

En direct sur les télévisions chinoises, l'avion C919 a décollé sous les applaudissements de la foule. Plus qu'une inauguration, un avertissement pour Boeing et Airbus. Avec son moyen-courrier de 180 places, la Chine veut concurrencer les géants de l'aviation. 570 commandes ont été enregistrées, mais uniquement par des compagnies chinoises, car le C919 doit encore obtenir des autorisations internationales pour voler à l'étranger. Alors Comac peut-il vraiment bousculer les leaders de l'aéronautique ? Le directeur de l'usine en est convaincu.

Vendu dans le monde entier ? 

"Il n'y a aucun problème avec la sécurité de l'avion. En terme de construction de l'appareil, on est même meilleurs que certains avions similaires comme le Boeing 737 ou l'Airbus 320", assure Bao Pengli, le responsable du site Comac. "Je suis sûr que nos avions ne seront pas uniquement vendus à des compagnies chinoises", renchérit-il. Pour le spécialiste Gérard Feldzer, il est possible que le C919 soit acheté dans le monde entier. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne